Home Hifi Var Kélinac 714MG : L’école du son de haute fidélité…

Partagez !Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Enceintes Kélinac 714MG : L’école du son de haute fidélité…

La mise en production de l’enceinte Kélinac 714 MG s’est faite attendre. Nous avons finalement reçu notre exemplaire d’un superbe laqué blanc fin avril. Comme me confiait un client pour une paire d’enceinte que nous lui avons livré, nous prenons le temps de la découvrir, la laisser se roder s’exprimer puis enfin la tester et découvrir l’ensemble de son potentiel.

La Kélinac 714 MG s’inscrit dans la continuité de ses ainées. La construction est sérieuse, sans fioriture ; quelques détails de finition en aluminium : logo et cerclage autour de l’évent, apporte une note de modernisme et l’enceinte respire le sérieux.

Kélinac équipe toujours ses enceintes de haut-parleurs de la marque française Audax. Les 2 boomers de 17 cm sont en carbone tressé, le médium de 13 cm possède une ogive de dispersion en Aérogel et le tweeters est toujours composé de magnésium.

Les qualités acoustiques de ces enceintes ont évolué vers une maturité qui les rend plus universelles sur tous types de musique.

Déjà facile à alimenter grâce à un rendement élevé de 93 db sous 8 ohms, elles ne négligent pourtant pas une très nette finesse de restitution, au point d’apporter plus de subtilité dans la vivacité qui caractérise les modèles de la marque. Toujours très réactives donc mais avec une tenue et une linéarité de sa bande passante encore mieux maîtrisé.

Sur le plan de l’image, la directivité est très faible aucun déplacement latéral de l’auditeur ne vient déséquilibrer la stabilité et la focalisation des musiciens.

Les timbres sont très probants, le piano est superbe est très réaliste, l’étagement des notes et l’attaque des fondamentales sont exemplaires.

La profondeur de l’image et la réverbération des enregistrements ainsi que le filet des fins de note sont parfaitement perceptibles ce qui suppose que la caisse traite très efficacement les ondes internes du coffret.

Bref, la mise au point est à citer en exemple, digne de la grande école des maîtres acousticiens.

Côté musicalité, La Kélinac  714MG n’impose rien, elle est fidèle au message restitué par les maillons en amont.

Un grand soin au choix de l’électronique et de la source et elle rendra exactement le message tel qu’il est traité par le système. Si la bande passante est étendue, il y a peu de crainte d’un déséquilibre tonal, l’aigüe est fin et doux, très nuancé et encore mieux intégré que par le passé. Le grave est rapide, profond, articulé d’une belle palette tonale.

Il semble que la mise au point soit faite de telle façon que, par analogie à un écran destiné aux images sur lequel un traitement de surface a été appliqué et permettant de renforcer la tenue et la profondeur des images. De la même façon la Kélinac 714MG possède son traitement, dont la neutralité des timbres, la douceur et les nuances qui renforcent d’avantage l’articulation du discours musical et le naturel des sources retranscrites.

La Kélinac 714MG est donc capable de rester très cohérente est très rigoureuse même avec des électroniques ambitieuses. Il faut prévoir une excellente source équivalente à leur prix au minimum et il en va de même pour la partie amplification et pré-amplification. Mais leur potentiel se situe largement au-dessus car à l’écoute on a le sentiment d’avoir à faire à une enceinte beaucoup plus couteuse.

Il faudra veiller à choisir une source pas trop démonstrative de façon à garder une ampleur sans effet de projection. Toutes les classes d’amplification sont envisageables, la Kélinac 714MG répondra scrupuleusement aux caractères de chaque type d’électronique en rendant le meilleur.

Du haut de gamme accessible et cohérent au rapport performance/prix très concurrentiel.

2 replies to this post

Leave a Reply