Home Hifi Var Les câbles : La révélation de la performance de votre système hifi

Partagez !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

Les câbles sont la révélation de la performance de votre système hifi.

Il n’est pas de sujet plus délicat que le choix des câbles car bien utilisé ils sont les révélateurs de tout système HIFI, mais insuffisamment optimisés le niveau de performance du système peu alors décevoir.

Ce constat ne tient pas tant à la qualité d’une gamme ou d’une marque de câble que de la façon et surtout de l’association dans laquelle ils sont utilisés.

Il n’est pas toujours simple de constituer un système redoutablement efficace à partir du moment ou on utilise certains câbles que l’on a conservé issus d’un précédent système hifi. Si les résultats ont pu donner pleine satisfaction dans une composition voire combinaison donnée, la probabilité que ces câbles conviennent au nouveau système reste faible. Cela est d’autant plus fâcheux que l’investissement eu été conséquent et qu’il doit être pourtant irrémédiablement remis en cause sous peine de passer à côté de l’optimisation d’une nouvelle association de matériel.

Il faut toutefois tempérer ces propos en fonction de la gamme du matériel qui compose cette chaine Hifi. Le matériel d’entrée de gamme est plus indulgent, le choix des câbles à associer le sera tout autant.

Il existe de nombreuses marques de câbles qui n’hésitent pas à multiplier les gammes. Ce choix n’est pas dicté par une quelconque segmentation du marché par le prix ; un constructeur va étendre des gammes de câbles en fonction des résultats de ses recherches et de l’efficacité de ses câbles. La performance est en somme graduée et va répondre à l’exigence du système auquel ils doivent être associé. Il existe donc une cohérence entre le niveau d’exigence du système et la performance d’une gamme de câbles.

Prenons le cas d’un constructeur de câble qui convient parfaitement à l’association d’un ensemble d’électroniques/enceintes. Si le niveau de gamme ou se situe le câble de ce constructeur est sur exploité, le câble ne réduira pas les performances du système, mais vous entendrez les limites du câble mis au jour par le système. Si au contraire, vous associez à un même système des câbles d’une gamme trop élevée, cette fois ce sont les faiblesses du système que vous entendrez, car le câble propulsera le système à un niveau de transparence et de performance que celui-ci n’est pas capable d’atteindre. Le sentiment d’insatisfaction conduira rapidement l’auditeur à la remise en cause de cette association dans un cas comme dans l’autre et chercher à incriminer un matériel pour privilégier un maillon au détriment de l’équilibre général alors même que la cause peut provenir en fait du choix du câble.

C’est la raison pour laquelle, certain constructeur propose de multiples gammes de façon à ajuster parfaitement les caractéristiques de ses câbles avec le niveau de performance potentiel du système.

Une association réussit est un système qui révèle la performance et l’équilibre générale du système sans pouvoir identifier ce que rajoute ou retranche le câble.

Partant de ce constat, les constructeurs développent un concept de câbles et des technologies propres à chaque niveau de performance qu’ils déclinent en famille ou en fonction : haut-parleur, modulation, numérique, secteur…

S’il est préférable de rester de bout en bout chez un même constructeur pour l’ensemble de son système il l’est d’autant plus de rester dans la même gamme pour l’ensemble des familles de câbles.

Pourtant, l’expérience nous montre aussi qu’un constructeur n’a pas toujours la même réussite dans l’élaboration de ses câbles pour une famille donnée et qu’il peut-être intéressant d’utiliser des câbles de constructeurs différents mais de gamme équivalente. C’est ainsi que certain constructeur maitrise d’avantage les câbles secteurs que les câbles de modulation d’une même gamme de câbles. De même, certains constructeurs produisent des câbles de modulation qui fonctionnent merveilleusement en liaison entre un préampli-phono et un amplificateur intégré. Il devient alors tentant pour un revendeur de travailler les associations de câbles dans un même système et d’en tirer un résultat qui n’est pas nécessairement applicable dans une autre configuration. Nous avons notre propre expérience de ces tests. Nous pouvons toutefois tirer de celle-ci certaines constances qui nous permettent d’associer certains câbles dans un système avec un bonheur à peu près certain, car nous connaissons bien les qualités des câbles que nous utilisons.

Nous avons au-cours des évolutions des gammes des constructeurs constatés les changements survenus dans les performances de leurs câbles et l’évolution de leur esthétique sonore. Cette expérience acquise doit permettre, à conditions de proposer de multiples solutions de gammes et de marques, d’associer les meilleures performances et de trouver la meilleure combinaison. C’est ce que nous parvenons à faire dans nos auditoriums. Certains câbles trouvent leur place entre un ampli et préamplificateur sans jamais être remis en cause. D’autres font parfaitement leur travail sur la partie alimentations secteur. Les câbles haut-parleur sont sensibles aux caractéristiques du système et doivent être associés pour sonner le plus naturellement possible, entre équilibre et transparence.

Notre ligne directrice de travail d’optimisation d’un système Hifi s’établit alors, une fois que l’association électronique enceinte est réussie et plait, à trouver la marque et la gamme de câbles qui révèle le système. A repérer une faiblesse éventuelle et le remplacer par un modèle de câble plus équilibré pour ce système. A compléter cette association par les câbles secteurs qui ont un effet canalisateur et générateur de la performance et de la dynamique idéale de cet ensemble. S’assurer ensuite que l’équilibre global du système est préservé ou recommencer la démarche et revenir éventuellement sur les choix initiaux. Lorsque le système est parfaitement optimisé nous terminons par le choix des câbles périphériques : numérique, réseaux, phono.

Ce travail est indispensable pour révéler le potentiel musical d’un système hifi et trouver l’équilibre idéal, sur un bon nombre de paramètre tel que l’image de la scène musicale avec la plus grande largeur et profondeur possible, l’aération maximale de l’espace en 3 dimensions de la formation et des instruments qui la compose. L’absence de phénomène de projection sur toutes les fréquences audibles. La véracité des timbres dont est capable au mieux le système, de même que la transparence qui s’accompagne de détail dans les informations et dans le prolongement des notes, de la dynamique et la rapidité dans l’établissement des notes. La meilleure assise dans les basses fréquences et le filé des aigus, la meilleure précision dans la focalisation des plans sonores, dans le contour des instruments et dans la matérialisation des interprètes au chant.

Il n’est pas question d’insinuer que les câbles rendent à eux seuls (à l’écoute) l’ensemble de ces paramètres. Ils en sont le vecteur, le catalyseur, le transmetteur d’un signal qui doit exister initialement au travers des composantes du système.     

Il n’y a aucune combinaison miracle sans optimisation qui passe par des essais. Et après un idéal dosage des câbles utilisés, le résultat se concrétise enfin lorsque le parfait équilibre entre le plaisir et la performance potentielle maximale de tout système est atteint. 

Quelques marques et caractéristiques de câbles que nous connaissons bien :

Furutech : la gamme est peu étendue, densité, fluidité ces câbles s’utilisent sur des systèmes et association délicate à équilibrer.

Ils harmonisent le signal pour rendre le système plus homogène.

Les câbles secteur donnent d’excellents résultats sur les amplis à tubes.

Les câbles de modulation et haut-parleur s’associent à de nombreuses configurations pour améliorer la restitution des associations à la compatibilité et caractéristiques perfectibles.

Actinote : la gamme est peu étendue, un performant travail sur le blindage des câbles apporte rigueur, baisse du bruit de fond et remontée des micros-informations. Les anciens modèles était rigoureux dans les contours des notes et la micro-dynamique des informations, les plus récents apportent d’avantage d’ampleur et d’assise.

L’excellente qualité des blindages de ces câbles permet de les utiliser en secteur sur les sources et sur les préamplis phono et d’envisager les autres modèles sur des systèmes exigeant rigueur et précision de l’étendue de toutes les fréquences de la musique.

Audioquest : Notre expérience porte plus précisément sur la qualité du traitement du signal.

Les câbles réseaux sont particulièrement performant à associer à toutes sources dématérialisées.

Synergistic Research : La gamme est étendue, les familles très cohérentes. Ce sont des câbles rapides, aux timbres surprenants de justesse, ils ont la faculté d’apaiser l’écoute alors qu’ils procurent au système un très haut niveau de performance.

L’association de bout en bout, pour une réussite idéale à condition de sélectionner la gamme de câble la plus adaptée à son système.

Chord Compagny : gamme étendu, musicalité, sens du rythme, beaucoup de fluidité qui accompagne toutes les inflexions de la musique.

Le bénéfice de l’effet de famille dans une même gamme de câble optimisera idéalement de petits systèmes pour les rendre des plus musicaux. Les câbles plus ambitieux humaniseront, sans brider les performances, des moyens et grands systèmes.

Leave a Reply