Home News Luxman C700u et M700u : Tout le raffinement d’une marque emblématique.

Partagez !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

Luxman C700u et M700u : Tout le raffinement d’une marque emblématique. 

Nous connaissons bien les électroniques Luxman pour proposer depuis quelques années les ampli intégrés en classe A, nouvelle version maintenant 550 AXII et 590 AX II.

Ces électroniques Luxman en classe A de respectivement 2×20 et 2×30 watts proposent une esthétique sonore qui se distingue par une belle lisibilité de l’œuvre musicale, une étonnante précision de l’image et une restitution douce et sans projection.

Ce qui surprend avec ces électroniques Luxman c’est leur neutralité, un message musical non surchargé mais pas dégraissé pour autant, distillant beaucoup de plaisir grâce à sa grande facilité à fournir les informations justes et précises qui passent bien souvent inaperçues. En somme c’est le sens du détail qui ouvre l’appétit, comme si nos papilles auditives étaient nourries d’une richesse foisonnante de saveur inconnues d’habitude.

L’ensemble ampli et préampli Luxman 700u propose de prolonger cette expérience, les qualités décrites plus haut sont reprises et même enrichies, d’autres viennent compléter la composition.

 Revenons dans un premier temps sur ces gros jouets pour amateur d’électronique de grande classe qui apprécient une construction et une fabrication totalement aboutie dans ses moindre détails.

Pas de doute il s’agit bien là d’un matériel qui respire le sérieux et la longue expérience de son constructeur. Une apparence classique, massive mais soignée et quelques possibilités propres à l’histoire de la marque comme l’activation des réglages grave et aigu, la bascule des sorties pré out en mode symétrique sur XLR ou asymétrique sur RCA, le grossissement de l’affichage du niveau de sortie, un réglage fin du volume grâce au potentiomètre Lecua, les vumètres sur l’ampli pour rappeler que Luxman était déjà présent à l’âge d’Or de la Hifi.

Les composants actifs de ces électroniques sont de grandes qualités et cela s’entend. Quant au budget de ces appareils, il reste tout à fait justifié comparé à la qualité perçue de ces électroniques et comme nous allons le constater plus bas à la qualité de sa sonorité. Avec une telle optimisation de ces électroniques, il ne faut pas lésiner sur la qualité de l’optimisation du système associé. Autant les petits frères intégrés en classe A ne m’ont pas sembler trop souffrir d’un manque de soin apporté  au traitement de l’alimentation secteur, autant pour cet ensemble, il est nécessaire de bien soigné la liaison câble et barrette secteur. De même, l’installation sur un support en bois de forte épaisseur ou/et un découplage des pieds ont largement amélioré la performance du système. Non pas que celui-ci n’est pas déjà performant mais il serait dommage de ne pas profiter pleinement du potentiel de ce couple d’électronique et de renforcer ses performances.

Pour l’association avec les sources, il faut prendre en compte une bande passante étendue, équilibrée, la sonorité douce et la définition très détaillée de ces électroniques. Les lecteurs de la marque tel que le Luxman D06 u conviendra parfaitement, le D08 u sera l’ultime choix chez Luxman pour donner à cet ensemble encore plus de définition. Toutefois, ces électroniques pourraient bien surprendre agréablement avec un lecteur plus nerveux mais toujours de haute résolution histoire de chatouiller un peu leur tempérament calme et délicat pour en faire des électroniques musicalement plus extravertie et inviter l’auditeur à taper du pied et s’impliquer encore d’avantage dans l’écoute. Encore que cela reste une question de goût et d’oreille mais l’expérience est plus qu’intéressante.

Le mariage avec les enceintes nécessite quelques égards, cela est bien normal puisque Luxman ne fait pas nécessairement dans le consensus et a ses exigences comme toutes grandes marques qui prône l’exception. Des enceintes capables de reproduire d’infimes détails, pas nécessairement neutres, plutôt enjouées, avec de la matière et une grande richesse de timbre. Un bon rendement reste conseillé même si l’ampli de 2×100 watts en classe AB est imperturbable, il n’a pas tendance à pousser les haut-parleurs de façon autoritaire.

Une fois toutes ces précautions prises, qu’allons-nous découvrir à l’écoute de nos enregistrements bien connus que nous n’aurions pas l’habitude d’apprécier ? Outre les qualités des électroniques Luxman précédemment décrites, nous remarquons une scène encore plus profonde et surtout de l’air autour des instruments, un espace en 3 dimensions mais qui s’attache surtout à respecter l’environnement des musiciens. Selon l’enregistrement on perçoit aisément la scène et le positionnement des artistes. Autre évolution notable, la perception du lieu de la prise de son, c’est flagrant, nous sommes dans le lieu de l’enregistrement, ce ne sont pas les musiciens qui jouent dans notre salle d’écoute. Autre surprise, La définition, c’est ultra détaillé, les dégradés harmoniques sont très différenciés avec une très belle longueur des notes. L’écoute est riche d’informations. Toutes ces caractéristiques justifient bien l’explication nécessairement accordée sur la partie mise en œuvre et l’association de ces électroniques.

Voilà je n’en dirai pas plus, l’ampli et pré-ampli Luxman ont le plus grand mérite d’apporter une proposition aux qualités exclusives mais accessibles dans une telle classe de produit. Certainement pour permettre de longue année d’écoute, pour un plaisir audiophile par sa définition et son raffinement.

Leave a Reply