Home Hifi Var Naim Supernait 2 DR : L’art de la matière…

Partagez !Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Naim Supernait 2 DR : L’art de la matière…

Le Supernait 2 DR c’est l’intégré le plus puissant de chez Naim, il y a le Nait 5si, le Nait XS 2 et il y a donc le Supernait 2 DR. C’est le concentré de ce que sait faire Naim dans la série classic. La puissance est comparable au NAP 250, la partie pré-amplification emprunte les qualités du Nac 282 le tout pour un tarif bien plus doux.
Le Supernait remplit sa mission avec un sens de la musicalité propre aux électroniques de haut de gamme du constructeur. Les timbres sont justes et assurent une belle transparence. Ce qui étonne c’est la hauteur tonale des instruments, une qualité rare dans le monde de la Hifi. Le piano retrouve toute la tessiture et l’assise sur les notes, la frappe des cordes est ressentie avec un poids réaliste qui est ressenti physiquement dans les basses fréquences. Cet ampli fourni du courant qui agit dans le registre grave pour donner plus de réalisme et d’inflexion à la musique, les fins de note sont très matérialisées. On retrouve bien la signature sonore des ampli Naim de la série classic capable de driver des enceintes
gourmandes et exigeantes comme les Bowers & Wilkins de la série 800 par exemple. La musique s’exprime avec de la matière et densité sans fausse chaleur mais beaucoup de relief et de profondeur. La fluidité des masses orchestrales distille un plaisir certain qui donne l’impression que tout est évident sans effort d’analyse des informations. Le Supernait conserve l’évidente musicalité des intégrés de la marque et rajoute la vélocité et l’assise des amplis de la série classic. Il fait merveille sur des petites formations de Jazz, Piano, contre-basse, trompette et saxo, les instruments ont du corps, les timbres sont incarnés le niveau tonal est juste. Sur une musique plus dense et complexe le Supernait déploie une belle énergie au service de intelligibilité du message. Les grandes masse orchestrales bénéficient de son étage de pré-amplification soignée qui ne laisse rien dans l’ombre de l’interprétation. Avec l’adjonction d’une alimentation externe tel qu’une hi-cap, l’ouverture de la scène sonore gagnera en aération.
Cet ampli intégré s’associera judicieusement avec les sources Naim, CD5 XS, avec l’alimentation Flat Cap XS ; le NDX lui conviendra également à merveille ou une source aux timbres soignés comme un lecteur CEC, même avec une source dont les qualités dynamiques ne sont pas leur point fort, il fera des prouesses pour peu que les timbres et la résolution soit de qualité. Côté enceintes il n’y a que l’embarras du choix car il est capable de remuer quantité de modèles gourmands dans une gamme de budget compris entre 5000 et 10000 euros. Mais déjà avec une Proac D18 la magie opère…
Le Naim Supernait 2 DR, c’est du Naim en concentré, il ne reste plus qu’à diluer avec le reste du système à juste dose.

3 replies to this post

Leave a Reply