Home Hifi Var PROAC K1 : Le grand pas d’une enceinte compacte dans la reproduction...

Partagez !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter

PROAC K1 : Le grand pas d’une enceinte compacte dans la reproduction électro acoustique de la musique…

La sortie d’une nouvelle PROAC est toujours un évènement et la K1 suscite déjà beaucoup d’intérêt et de convoitise.

D’ailleurs certains amateurs de la marque n’attendent pas de pouvoir les écouter et les ont déjà commandés. Les plus chanceux sont donc équipés de ces belles merveilles alors que les revendeurs peinent à en avoir une paire de démo en magasin. 

Tel ne fût pas le cas pour nous, puisque nous en avions commandé une paire dès que nous avions eu connaissance que les K1 allaient être enfin disponibles.

Inutile de préciser que nous n’avons pas eu le choix de la couleur et ce fut donc en blanc. que nous les avons reçu au moi de novembre dernier. Nous pensions depuis quelques temps déjà que ProAc proposerait une super enceinte compacte et cela avant même l’annonce des très séduisantes K3. Pour ceux qui apprécient la marque, à juste titre, acquérir une ProAc de la Série K à un budget sous la barre des 4 zéros quand on connait les performances des mythiques D20, D30, D48 et de la compacte D2, toutes de la gamme réponse, les connaisseurs passionnés par l’écoute de la musique ne se sont pas posés d’avantage de questions.

D’ailleurs Proac a bien fait les choses pour que sa K1 soit irrésistible : un encombrement réduit, un rendement confortable pour être utilisé avec tous types d’amplification, une bande passante très étendue. Je peux vous dire que les 28 Htz, annoncés dans la reproduction des fréquences les plus graves, sont tenus.  Même la concurrence sur des grandes enceintes colonnes ne fait, bien souvent, pas mieux et en compacte c’est encore plus rare de constater une telle performance. Le tweeter ruban fait aussi dans la prouesse, il grimpe vite, sans aucune saturation ni agressivité, et si on entend des cymbales, se sont bien des cymbales qui s’expriment au travers de sa remarquable transparence.

Il faut un temps pour s’habituer aux pieds qu’a développé ProAc pour cette enceinte, mais lorsqu’on entend le résultat de l’ensemble pied/enceinte il faut se rendre à l’évidence, le pied apporte une assise certaine et une capacité dans l’exploration et la tenue des registres que nul autre.  Il faut donc envisager très sérieusement d’acquérir les K1 avec leurs pieds dédiés qui sont selon nous indispensables.

L’ensemble par ailleurs, reste d’un point de vue esthétique finalement très cohérent, avec le tube du pied en acier de forte épaisseur et de fort diamètre placé à l’avant en miroir du tube placé sous l’enceinte, il devient, en quelque sorte, son prolongement naturel.

On atteint avec la mise au point d’un tel pied, un niveau de performance dans l’écoulement des vibrations qui permet au transducteur de s’exprimer sans aucune perturbation, à la manière d’un baffle plan. Et pour cogner, elle cogne fort ces K1.

Souvent les amateurs de musique et de matériel hifi ne comprennent pas ce que signifie la caractéristique d’une enceinte rapide, et bien en écoutant des K1 c’est le premier mot qui risque fort de germer dans leur esprit car le phénomène provient d’une absence de trainage, d’un établissement des notes à l’image d’un instrument de musique. A niveau réaliste, les percussions sont étonnantes de consistance et de profondeur dans les impacts, les baguettes claquent avec probité sur les caisses claires parfaitement détourées, les cymbales foisonnent de détails et de réalisme et leurs timbres supportent la comparaison avec le vrai scintillement des alliages de métal qui n’en finisse plus de s’éteindre. Aucun phénomène de saturation n’est ressenti ni aucun tassement de dynamique.

Oui, ces enceintes sont rapides, on est en permanence au concert même sur de bons enregistrements en studios. Alors finalement qu’importe le placement au millimètre de certains modèles lorsqu’on a devant soit un tel réalisme, une telle présence des instruments, qu’importe la profondeur pour imaginer la salle de concert et les distances des musiciens les uns des autres. Ce que font ces enceintes compactes, c’est de réussir à rentrer une formation de musiciens dans une pièce de 35 mètres carrés qui vous donne à taper du pied et battre la cadence avec un plaisir jubilatoire sans jamais avoir envie d’en sortir.

N’hésitez donc pas à écouter ces merveilles et à les comparer avec bien plus grosses qu’elles et vous risquez fort de repositionner vos repaires pour ce qui est de la reproduction électro-acoustique de la musique d’une enceinte compacte.

Il n’y a rien à écrire de plus, mais beaucoup à en dire, car l’expérience d’une écoute de ces ProAc K1 en tant qu’enceinte compacte est incomparable à nul autre.

Leave a Reply