Home Hifi Var Festival Image et Son Paris 2016

Festival Image et Son Paris 2016 :  8 et 9 octobre 2016

Cette année encore les exposants ont redoublé d’effort pour proposer des solutions attractives aux passionnés.

Commençons par les exposants de solutions casques en écoute de musique dématérialisée, de nombreuses utilisations sont possible que ce soit à l’aide de serveur ou lecteurs réseaux dédiés ou de solutions nomades. Les écoutes étaient effectuées sur des convertisseurs avec pré-ampli casques, certains à tubes, et permettaient d’apprécier les écoutes dans d’excellentes conditions. Les conditions d’écoutes pour les casques ouverts souffraient toutefois du bruit environnant tant l’engouement attirait une foule danse et bruyante .

De nombreux exposants en statiques présentaient un large choix de platines vinyles. Project exposait de nombreuses nouveautés dont un modèle classique en référence au modèle vintage du siècle passé.

Mais aussi 2 modèles de platines à fonctionnement vertical dont un en blutooth et de nouvelles platines en acrylique aux couleurs soutenues.

La section home cinéma était représentée en force, les 3 grands du secteur se répartissaient les salles de projection pour en mettre plein la vue et les oreilles à de nombreux visiteurs qui se bousculaient aux séances. La démonstration EPSON sur les nouveaux vidéoprojecteurs 4K était particulièrement réussie.

Les larges écrans TV UHD sur des démos en support blu-ray HDR remplissaient les espaces. Loewe présentait le Bild 7, des écrans Oled en 55’ et 65’,  les images provenaient d’un enregistrement direct via le satellite ASTRA. Le Bild 7 était certainement le clou du salon en terme d’écran plat, un design puriste et une image exceptionnelle.

Côté hifi, les ténors du marché ont répondu présents et présentaient différentes gammes de produits dans plusieurs salles. L’acoustique difficile a rarement rendu justice au potentiel des systèmes, comme la variété des éclairages à la qualité de mes photos.

Le cru 2016 est immortalisé par la visite d’à peu près la totalité des salles. J’ai pris toutefois le temps d’écouter les systèmes avec attention mais me garderait bien de vous donner un avis subjectif un peu hâtif dans ces circonstances tout au plus souligner des caractéristiques particulières perçues lors des séances impossible à comparer.

Chez Naim Focal  on pouvait découvrir la superbe nouvelle gamme des Uniti. L’uniti Atom connecté au serveur Uniti Core était d’une remarquable musicalité.

1 reply to this post

Leave a Reply